2 cylindres à plat, 602 cm³ et une puissance colossale de 29 chevaux. Non, ce ne sont pas les caractéristiques techniques d’une petit moto, mais bien celles de la mythique Citroën 2CV. A l’image des Cox en Allemagne et Fiat 500 en Italie, la « Deuche » est encore aujourd’hui un symbole d’émancipation au lendemain de la 2nde Guerre Mondiale. Portrait d’une machine à remonter le temps, vers une époque ou tout était beaucoup plus simple !

 

 

Tout commence en 1937, lorsque Citroën, conscient de la demande pour une petite voiture peu chère, économique et facile à entretenir, décide de lancer le projet TPV (Toute Petite Voiture). Interrompu par la Guerre, le projet aboutit enfin en 1949 avec la production de la première 2CV de série: la type A. La brochure de l’époque, qui se limite à 4 pages, témoigne de la simplicité de la voiture: elle peut transporter 4 passagers et 50 Kg de bagages à 65 Km/h en consommant entre 4 et 5 litres aux 100 Km. Et c’est tout ! Si la production débute lentement, le succès de la 2CV est déjà au rendez-vous. La petite Citroën est significativement moins chère que sa principale concurrente, la Renault 4CV, et ses suspensions conçues pour opérer sur les sentiers et routes de campagne lui permettent d’entamer confortablement sa longue carrière.

 

 

 

Si l’on parle souvent de « LA » 2CV, il faudrait en réalité parler « des » 2CV, tant le modèle a subtilement évolué durant ses 41 ans de carrière pour (tenter de) se maintenir au goût du jour. Ainsi, 1954 marque l’apparition d’un moteur légèrement plus puissant, couplé à un embrayage plus facile à utiliser. En 1957, la 2CV AZLP permet pour la première fois d’avoir un accès rigide à la malle arrière depuis l’extérieur, sans avoir à déplier la toile qui sert de toit à la voiture. En 1970, la gamme 2CV évolue et se décompose en deux principaux modèles: la 2CV4, équipée d’un 435 cm³ de 24 chevaux, et la 2CV6, qui hérite d’un 602 cm³ plus coupleux, développant 29 chevaux et affichant une puissance fiscale de … 3 chevaux ! Peu à peu, la « Dedeuche » continue à s’embourgeoiser, et propose de nombreuses éditions limitées, aujourd’hui très recherchées vu leur rareté. 

 

 

L’exemplaire que nous vous présentons ici est une 2CV6 Club, maintenue dans un état quasi parfait. Produite en 1980, elle a été importée en Tunisie en 1989, lorsqu’il était encore possible d’importer des véhicules âgés de moins de 10 ans. La « Club » représentait à l’époque le haut de gamme de la 2CV, tandis que la 2CV6 Spécial faisait office de modèle de base, prenant la relève des anciennes 2CV4, disparues du catalogue en 1978. Cet honneur fût de courte durée, puisque la 2CV6 Charleston vint se positionner au dessus de la « Club » dès 1981. Elle reste pourtant parmi les rares 2CV à avoir les optiques avant rectangulaires, introduites pour la première fois en 1974.

 

 

 

Si les 2CV6 Club et Charleston représentent l’apogée d’une 2CV qui a su se renouveler pour s’adapter au progrès technologique et à sa clientèle, ils marquent aussi le début du déclin de la « Deuche ». Avec une conception qui date des années 40 et une sécurité presque inexistante, la « Deuche » peine à combler les attentes de ses acheteurs et des règlementations. La grande dame est concurrencée par la Renault 5, la Peugeot 205, mais aussi en interne par les Visa puis AX. Le 27 Juillet 1990, la production de la 2CV prend officiellement fin, achevant ainsi une carrière de près d’un demi siècle. Malgré des ventes en berne durant les dernières années, plus de 5 millions de 2CV ont quitté les usines Citroën depuis 1949. La « Dedeuche » aura donc été une voiture populaire dans tous les sens du terme. Si elle n’a pas la noblesse d’une Bentley ou la puissance d’une Ferrari, la 2CV encapsulera à jamais les souvenirs de tous ceux qui, grâce à elle, ont pu acheter une voiture ou partir en vacances pour la première fois. Et ça, ça n’a pas de prix.

 

 

Commentaires

commentaires

Load More Related Articles
Load More By Walid Ben Hamadi
Load More In Les Anciennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Check Also

Sortie de grange – Une BMW E46 M3 avec seulement 9000 km au compteur !

Rares sont les sorties de granges aussi exclusives en Tunisie : après avoir passé prè…